Sélection shopping

Le sourcing sur Internet : une nouvelle option pour les créateurs upcycling

Par Maureen G. , le mercredi 26 mai 2021  (Temps de lecture : 4min) 

 

Nona Source, Uptrade, Adapta : où se fournir en matière première upcycling ?


Dans une société où le consommateur est de plus en plus attentif et attaché à la provenance de ses produits et leur impact sur l’environnement, le sourcing devient un élément stratégique pour les entreprises et les créateurs du secteur de la mode. Le sourcing dit « durable » est dorénavant prisé par les marques/créateurs qui y voient de réels intérêts sur le long terme. Une enquête de 2019 du cabinet McKinsey nous apprend que « la grande majorité des personnes interrogées s’attend à ce que le secteur adopte un modèle beaucoup plus durable d’ici à 2025 ». D’après leurs attentes, ce dernier prévoirait une utilisation plus large de matières durables, une empreinte écologique améliorée, ainsi qu’une transparence accrue de la part des différents acteurs. Les personnes interrogées dénoncent ainsi le manque "de langage commun en matière d’approvisionnement durable et de normes communes dans ce secteur ». Le sourcing constitue donc une étape cruciale dans la confection d’une collection car son bon déroulement permet un traçage des matières premières, une sélection préalable offrant un gain de temps et une maitrise des coûts pour le créateur. Aujourd’hui, des fournisseurs s’engagent auprès des marques upcycling afin de leur fournir des matières de qualité et respectueuses d’un gage de transparence.  

 

 © Louise Magazine

 

 

Le 26 avril dernier, LVMH dévoilait sur son site le lancement de sa nouvelle plateforme Nona Source permettant la revente de « matières d’exception » provenant de ses Maisons de Mode & Maroquinerie. Le groupe souhaite, grâce à cet outil, proposer des tissus et des cuirs haut de gamme à des prix compétitifs aux jeunes créateurs et marques en Europe pour « encourager la réutilisation créative ». Cette démarche s’inscrit dans la stratégie environnementale LIFE 360 mise en place par LVMH dans le cadre d’une économie plus circulaire. 

  

 

 © LVMH

 

 

Dernière arrivée, Nona Source n’est cependant pas le seul moyen pour les créateurs upcycling de s’approvisionner en tissus et d’autres acteurs sont déjà présents sur le marché : 

Queen of Raw, marketplace New-yorkaise pionnière dans le domaine, compte ajourd’hui près de 325 00 acheteurs et vendeurs dans le monde et permet à ses utilisateurs de vendre et d’acheter des stocks dormants. A ce jour, la plateforme a travaillé avec des entreprises comme LVMH, Cartier ou encore H&M. D’après ses fondateurs, la pandémie de Covid19 a bouleversé le marché et intensifié l’intérêt pour les créateurs et marques de s’intéresser aux stocks dormants à mesure que ces derniers ont pris conscience que les stocks pourraient ne pas correspondre à la demande. 

 

 

 © Queen of Raw

 

 

Uptrade est un bureau de sourcing et d’achat qui sauve les fins de rouleaux et chutes déclassés de production afin de les mettre à disposition de créateurs voulant leur donner une seconde vie. Ses créatrices définissent leur mission ainsi : « limiter la surproduction et les déchets dans l’industrie de la mode en réutilisant ce qui existe déjà ». Elles constituent en définitive le chaînon manquant entre ceux qui disposent de stocks de matières premières dormants et ceux qui en ont besoin. Uptrade cherche à établir des partenariats avec des marques afin de faciliter le recyclage ou la revalorisation de leur production. Certains de nos créateurs Reiner comme Bleu M, Vesqmojo ou encore Gaëlle Constantini font dors et déjà appel à Uptrade pour leur sourcing.

 

 

© Uptrade

 

Sous la forme d’un site classique d’e-commerce, Adapta a récemment élargi son offre de solutions de sourcing pour les marques et créateurs spécialisés dans le cuir. Le bureau s’adresse désormais à des entreprises à plus gros volumes à travers un  concept de vente exclusive, basé sur un système de précommandes lié aux stocks des grandes maisons du luxe.  Intermédiaire entre marques et fournisseurs, Adapta dispose  aujourd’hui d'un portefeuille de 400 clients. L’entreprise souhaite à long terme fonctionner comme une centrale d'achats pour les petits et grands créateurs tout en assurant la traçabilité des matières dans une logique d’éco-responsabilité.

 

 

 © Solenne Jakovsky

 

 

Fondée en 2020, My Little Coupon  propose aux marques upcycling des coupons de 3 mètres de tissus pour la réalisation de prototypes par exemple. Cette solution apporte une réponse aux coût importants liés à l’étape de patronage. Les coupons sont issus de fins de séries de Maisons françaises de Haute Couture . My Little Coupon ne lance aucune production. Le stock dépend entièrement des excédents des marques avec lesquelles l’entreprise travaille.

 

 

© I-Make

 

 

 Le sourcing est donc une étape délicate mais non négligeable pour les marques upcycling. C’est pourquoi l’équipe Reiner propose à ses créateurs de les accompagner pour chaque étape du processus en mettant à disposition son réseau de partenaires.

 

 

 PLUS D'ARTICLES DE BLOG