Reiner Upcycling

Du bien avec du beau

Mathilde Alloin a lancé en juin 2021 SKINSWEAR, après des études dans diverses institutions de mode telles que l’ESMOD à Paris et la London College of Fashion mais aussi une licence en Management de l’Innovation dans les Entreprises de Mode au CNAM*. Par la suite elle participe à un projet autour d’une collaboration avec l’association Orchid Project. Cette dernière milite contre l’excision féminine. Mathilde va alors concevoir une collection de lingerie pour ces femmes victimes de mutilation génitale. Cet événement est une véritable révélation, la conviction que “on peut faire du bien avec du beau”. “Se servir de la mode à des fins utiles, lui donner un sens”.

*CNAM: Conservatoire National des Arts et Métiers

Un hymne à la féminité

Loin des dictactes et des lignés datées de la “femme-objet”, SKINSWEAR se réappropre les sous-vêtement avec des lignes respectueuses des corps et confortables. Avec un premier pas vers la lingerie sur-mesure, la griffe a recours au machine learning, basé sur des modélisations 3D, pour créer des pièces adaptées à chaque morphologie. Afin de créer des produits plus fonctionnels, les designs s’inspirent également du biomimétisme*. Par exemple, la première collection puise son inspiration dans la courbe des cheveux mouillés sur le corps. 

*Biomimétisme: Le biomimétisme est la science consistant à imiter et copier la nature, de tout ou partie d’un système biologique complexe pour une exploitation artificielle et industrielle sur des objets de conception humaine.

La lingerie a une dimension beaucoup plus intime que le vêtement”, déclare la créatrice. “Il y a l’idée de quelque chose près du corps, qui colle à la peau, qui est à la fois une armure qui nous protège du monde extérieur et qui est en même temps la dernière chose qu’on dévoile avant la nudité”.

Engagement sociale et éco-responsable

L’engagement ne s’arrête pas là, sur le plan éthique, SKINSWEAR travaille en harmonie avec la nature. Du processus de conception, tout au long de la chaîne d’approvisionnement jusqu’à la mise à disposition des produits et leur réparation, la marque veille au grain. Les tissus sont 100% recyclés ou naturels, ils proviennent d’Europe à l’instar du polyester ou du polyamide recyclé mais aussi du coton de cellules marines*. Afin de minimiser les invendus, la griffe se concentre sur la production à la demande et à petite échelle. Elle fait appel pour la conception des pièces à un réseau de centre de réinsertion social pour les femmes, comme Métamorphose qui transforme les déchets en nouveaux vêtement tout en oeuvrant pour l’employabilité de femmes victimes de violence. 

*Coton de cellules marines: tissu 100% biodégradable fabriqué à partir d’algues collectées de manière durable.

Portrait

Qu’y a-t-il dans le smartphone de nos créateurs ? Cette semaine nous avons posé quelques questions à Mathilde, la fondatrice de SKINSWEAR pour en savoir plus sur elle. 

Last…

Ta dernière musique écoutée: 1977 – Ana Tijoux

Ta dernière activité culturelle: Orsay, Munch

Le dernier plat que tu as mangé : homemade Tortilla for my birthday by my mexicain husband 🙂

Le dernier message reçu:

IMG_458FBC0AF782-1

La dernière photo de ta pellicule:

IMG_A9477AB9125C-1
Le dernier post Instagram liké : @enmodeclimat
IMG_8C7392432946-1
Le dernier compte suivi : @alessandra_sanguinetti
Capture

Une photo de toi:

IMG_6774

La collection SKINSWEAR et des centaines de pièces 100% upcyclés vous attendent déjà sur Reiner. Pour les adeptes du shopping en boutique,  une sélection de 10 marques est disponible au Corner Reiner x Printemps. Venez nous rencontrer jusqu’au 31 décembre 2022 au 99 Rue de Rivoli (Printemps du Louvre)

Si vous avez une question, n’hésitez pas à nous en faire part en commentaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée

Pour Noël des milliers de pièces exclusives à découvir. Retour offert jusqu'au 31 janvier. Payez en 3x sans frais.
Pour Noël des milliers de pièces exclusives à découvir. Retour offert jusqu'au 31 janvier. Payez en 3x sans frais.